Bienvenue sur le site officiel des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam)

« L'avenir de la Communauté Noire en Mauritanie dépendra de la solution qu'elle donnera elle-même à cette situation. Elle ne devra compter que sur se propre volonté de mettre fin à l'oppression du Système beydane. Nous pensons que la clef du problème pour les Noirs et pour l'avenir de la Mauritanie toute entière réside fondamentalement dans la destruction du Système beydane et de l'instauration d'un système politique juste, égalitaire auquel s'identifieront toutes les composantes actuelles du pays. »

 

Extrait du manifeste du Négro mauritanien opprimé « de la question nationale à la lutte de libération nationale » février 1966-avril 986

 

DIALLO Ibrahima Demba et DIALLO Oumar Demba, deux frères pendus dans la nuit du 28 novembre 1990 à Inal

Quand arrive le tour du numéro onze, Diallo Sileye Beye ne peut s'empêcher de pousser un cri. Il reçoit un violent coup de pied pour avoir osé perturber le déroulement de la cérémonie. Ses yeux ne se détachent plus de cet homme à qui on est en train de passer la corde au cou. Cet homme qui n'est autre que son petit frère, le matelot Diallo Abdoul Beye, qui cessera d'exister dans moins de trois minutes et que plus jamais il ne reverra.

Mauritanie.

Vie du mouvement.

Actu Plus.

Opinions.

Devoir de mémoire

Rencontre avec...

Afrique.

Monde.

Culture.

Avertissement : Certains titres et intertitres sont de la rédaction.

 

Non à l'impunité des crimes de génocide en Mauritanie:

Faire de la journée du 28 novembre, Jour de Deuil :

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer