Bienvenue sur le site officiel des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam)

« L'avenir de la Communauté Noire en Mauritanie dépendra de la solution qu'elle donnera elle-même à cette situation. Elle ne devra compter que sur se propre volonté de mettre fin à l'oppression du Système beydane. Nous pensons que la clef du problème pour les Noirs et pour l'avenir de la Mauritanie toute entière réside fondamentalement dans la destruction du Système beydane et de l'instauration d'un système politique juste, égalitaire auquel s'identifieront toutes les composantes actuelles du pays. »

 

Extrait du manifeste du Négro mauritanien opprimé « de la question nationale à la lutte de libération nationale » février 1966-avril 986

 

Le Manifeste des 19, un document toujours d'actualité

Le 4 janvier 1966 les élèves noirs des Lycée de Nouakchott ont déclenché une grève qu'ils déclarent illimitée en vue de faire supprimer la mesure rendant obligatoire la langue arabe dans l'enseignement du second degré. Cette action énergique ne fait que révéler un malaise profond et latent, car il est notoire que l'étude obligatoire de la langue arabe est pour les Noirs une oppression culturelle.

Mauritanie.

Vie du mouvement.

Actu Plus.

Opinions.

Devoir de mémoire

Rencontre avec...

Afrique.

Monde.

Culture.

Avertissement : Certains titres et intertitres sont de la rédaction.

 

Le congrès d'Aleg : l’acte de naissance d’une Mauritanie ségrégationniste

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer