L'Etat-major du Système beydane Procède à l'arrestation d’officiers noirs mauritaniens sous pretéxte de distribution de tracts racistes.

L’interpellation des officiers suspectés intervient après 15 jours d’enquête, à la suite de tracts signés par des militaires revendiquant l’arrêt des pratiques discriminatoires faites à l’endroit des haratines au sein de la Grande muette. Les tracts portaient également des mentions de solidarité avec les défenseurs antiesclavagistes détenus, mettant en garde contre la prise de mesures décisives, si les doléances des signatures ne bénéficient pas d’une réponse positive de la part des autorités habilitées.

 

Des tracts retrouvés en mars dernier dans les casernes militaires et dans les Etats-majors des forces armées, indexaient l’institution militaire de passivité devant le devoir d’équité des grades entre les officiers et les soldats. Les prospectus accusaient également les États-majors de l’institution militaire de gabegie et d’attribution des distinctions en son sein, au moment où les droits des officiers et des sous-officiers ainsi que des simples soldats ne bénéficient d’aucune attention.

 

 Traduit de l’Arabe par Cridem

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer