"Encore une victime de l'enrôlement"

Après avoir servi loyalement et courageusement comme infirmière au dispensaire de la capitale à Nouakchott de 1972 à 1983 puis après sa formation d’infirmière d’état, a été mutée en 1986 au Ministère de la santé dans la prévention des programmes élargis de vaccination jusqu’à sa venue le 31 juillet 2003 ou tout bascule pour la vie de notre compatriote Mauritanienne n’ayant jamais connue sa maman Vietnamienne d’origine, pour avoir fait son école primaire dès l’âge de 07 ans à Djéol dans le Gorgol, village de son père, puis elle effectua ses études secondaires à Nouakchott.

 

Jusqu’à la 4éme de l’ancien cycle de l’enseignement après la grève historique des élèves et étudiants Noirs en 1966 ,il y a eu des perturbations dans sa scolarité et opta pour le concours d’infirmière en 1970.

Notre compatriote Coulibaly Souéloum est mauritanienne de sang et de cœur et son parcours professionnel ne peut laisser de doute ni au commun du mortel ,ni à notre administration défaillante sur ses droits qui malheureusement aujourd’hui a montré ses limites en nous offrant une scène assez pitoyable à travers notre ambassade à Paris sur le cas de cette grande dame, victime de son faciès asiatique et du nom Coulibaly, comme pour preuve , regarder bien la photo de Madame Coulibaly Souéloum ou ses caractères physiques asiatiques seraient aujourd’hui le seul motif nous semble-t-il que son passeport soit bloqué par les services de Mr Mouraby ,le principal responsable et gérant incontournable du recensement en Mauritanie ignorant ou faisant semblant de méconnaitre des réalités sociales et historiques de notre Pays.

 

Après son accident sur le territoire Français pendant ses vacances en 2003, Madame Coulibaly Souéloum est restée en France pour pouvoir bénéficier des soins adaptés à son accident , sans même avoir de l’aide de son Ministère ,privée de moyens, elle avait bénéficié de la solidarité Africaine et du soutien indéfectible de son fils sans aucune bourse de l’état Mauritanien mais s’occupa d’elle pendant ces longues années avant son départ pour le Niger pour des raisons professionnelles aprés avoir cumulé des petits boulots pour rendre sa maman heureuse.

 

Aujourd’hui Madame Coulibaly n’arrive pas à avoir son passeport biométrique au sein de notre ambassade à Paris après plusieurs tentatives alors que notre compatriote risque de perdre tous ses droits d’hébergement d’urgence et de séjour que devait lui remettre la préfecture en vue de la solution à ses nombreux problèmes de santé et d’hébergement depuis 2003 sans aucune aide de l’état Mauritanien malgré qu’un dossier médical avait été en bonne uniforme adressé au Ministère de la santé mais sans suite ,et pourtant des loyaux services sont rendus à cet état entre 1972 à 2003.

 

Une association humanitaire, la CIMADE a été contrainte d’adresser un courrier à l’ambassade de Mauritanie à Paris pour les signaler les difficultés de notre compatriote pendant que notre administration continue de briller et d'exceller dans son indifférence et son inhumanité pendant que souffre Madame Coulibaly Souéloum, victime de ses traits physiques , de son nom de famille Coulibaly d’origine Mauritanienne et Asiatique mais surtout de l’incohérence de notre administration qui ,au lieu de venir en aide à notre compatriote se sent incapable de motiver le refus de l’obtention du passeport alors que cette dernière même handicapée se rend toutes les semaines à l’ambassade et ne sait plus à quel saint se vouer , impatiente de rentrer en Mauritanie pour pouvoir régler ces problèmes de retraite mais surtout la nostalgie et le manque de ce pays car , ne connaissant nulle part ailleurs sur la planète que la Mauritanie, parlant sa langue le pulaar, puis le wolof , le hassanya et le Français Madame Coulibaly a servi de 1972 à 20003 en Mauritanie.

 

Notons au passage que Madame Coulibaly n’a pu se recenser pour accéder à sa carte d’identité qu’en juillet 2014 après moult tracasseries ou il lui a fallu le fax du recensement d' un frère gendarme à la retraite en Mauritanie pour pouvoir accéder au fameux sésame au niveau de l'ambassade de Mauritanie après le retrait de la carte séjour des dossiers de recensement n’ayant pu le faire largement avant, faute de cette pièce Française.

Le marathon continue pour notre compatriote et demande à tous les Mauritaniens de se mobiliser autour d’elle pour qu’une solution soit trouvée non seulement pour elle tout court mais à l’ensemble des Mauritaniens devenus des sans-emplois, des sans-abris et des apatrides à l’indifférence de nos autorités alors qu'elle est dans des centres d’hébergement depuis Décembre 2013 et risque de tout perdre à cause de l' incompétence et la lenteur des services de Mr Mouraby ou de ces agents zélés.

 

Malgré ces injustices cette grande dame respectable, reste digne et ne cesse de penser à tous les autres qui galèrent comme elle en France et partout en Europe et aux USA voire dans d'autres régions du monde, injustement. Notre association l'organisation contre les violations des droits humains (OCVIDH) apporte son soutien à Madame Coulibaly et demande aux autorités diplomatiques de notre pays de veiller à l’intérêt de nos compatriotes.

 

Source: Boolumbal.org

 

 

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer