FLAM/ Archives.

Accaparement des terres dans le sud de la Mauritanie

Autour des terres fertiles sur le bord du fleuve Sénégal, des convoitises s'aiguisent. Les paysans tiennent à leur système de propriété traditionnelle où les chefs du village détenaient l'ensemble des terres et les octroyaient à une famille pour les faire fructifier. Aujourd'hui, suite à une série de "réformes", l'Etat se prépare à céder des centaines de milliers d'hectares à des privés, soit proches de l'élite affairiste Mauritanienne, soit des entreprises étrangères.


La lutte et la résistance s'organisent. Ibrahima Diallo, porte parole des FLAM de l'Europe de l'Ouest fait une description de la situation et indique les soutiens que peuvent apporter les populations européennes et de la diaspora à la lutte des paysans. M. Diallo parlait dans le cadre d'une rencontre-débat organisée par l'OCVIDH sur la situation actuelle de la Mauritanie, le 27 février 2011 à la Bourse du Travail de Saint Denis.

 

La Mauritanie, « un Etat à deux vitesses », entretien avec Abda Wone,  membre des Flam, le 15 avril 2010 / par Falila Gbadamassi

Entretien avec Abda Wone, activiste mauritanien et membre du Flam. Les étudiants s’insurgent depuis le 25 mars dernier contre la volonté d’arabisation de la société mauritanienne exprimée, selon eux, le 1er mars à l’occasion de la journée de promotion de la langue arabe. Les autorités démentent, mais le malaise au sein de la communauté négro-mauritanienne est patent alors même que les récents régimes mauritaniens plaident pour le retour des déportés de 1989. Nouakchott a ainsi entrepris des démarches envers les réfugiés qui vivent en France et aux Etats Unis. Mais les organisations des droits de l’Homme et les principaux concernés dénoncent le caractère sélectif et discriminatoire de ce recensement. La résolution de « l’épineuse question » semble encore dans l’impasse pour le journaliste et activiste Abda Wone. Entretien.

ACTUALITES/ Vie du pays.

La politique d’éradication accélérée des Noirs mauritaniens se fait au grand jour et sans gène.

Le Conseil des Ministres réuni ce mercredi 27 Mai 2015 sous la Présidence du  général Mohamed Ould Abdel Aziz,  a procédé à un vaste mouvement de nominations au sein du Ministère de l’intérieur et de la décentralisation, du Ministère des Affaires Economiques et du Développement, du Ministère des Affaires Islamiques et de l'Enseignement Originel, du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration et du Ministère de l'Education Nationale .

 

 Une femme noire mauritanienne sur la quinzaine de nominations répertoriées .

 

49 ans après la publication du Manifeste des 19 qui dénonçait déjà ces pratiques racistes et discriminatoires du gouvernement de Moctar OULD DADAH, 30 ans après la mobilisation des intellectuels noirs mauritaniens et la publication du " Manifeste du Négro-mauritanien opprimé " par les Flam (Forces de libération africaines de Mauritanie), le général Mohamed OULD Abbel Aziz aujourd’hui à la tète du système beydane poursuit l’œuvre de ses prédécesseurs qui consiste à installer la seule communauté beydane à tous les leviers des pouvoirs politique, économique et militaire au grand préjudice de la communauté noire mauritanienne.

 

Lire le communiqué.

ACTUALITES/ Hommage.

28 mai 1989 -28 mai 2015, voilà 26 ans que nous quittait Amadou Malick

Question nationale: quand Amadou Malick Gaye écrivait à Ould Daddah

Amadou malick gaye.

 

A Monsieur Moctar Ould Daddah, Président de la République Islamique de Mauritanie.

 

Dakar, le 29 Avril 1966

 

Monsieur le Président,


N'ayant pu ni obtenir l'asile politique momentané en Mauritanie, ni être autorisé à poursuivre mon chemin vers d'autres pays, j'ai été ramené à Dakar. Comme il fallait s'y attendre, après ce retour, j'ai été envoyé dans un camp pénal et mis en cellule. Et en plus de mes deux ans, j'ai sur le dos un délit d'évasion pour lequel le code sénégalais prévoit une peine minimum de six mois. Mais ce n'est pas pour cela que je vous écris. Car, d'une part, en décidant de m'évader, j'avais accepté d'avance toutes les conséquences bonnes ou néfastes.

ACTUALITES/ Vie du pays.

La procureure de la CPI reçue en audience au Palais Présidentiel: Cherchez l’erreur

Mme Fatou Bensouda, procureure prés de la Cour Pénale Internationale (CPI)  a été  reçue  en audience mardi après midi, par le président Mohamed Ould Abdel Aziz,  annonce l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI).

 

« Je suis venue remercier les autorités mauritaniennes pour l’appui apporté à la CPI dans le cadre de des enquêtes et investigations sur la situation au Nord Mali », a déclaré la magistrate à l’issue de la rencontre.

 

La Mauritanie et le Mali ont une frontière commune de plus de 2000 kilomètres.

 

Plus  de 50.000 réfugiés venus du Nord Mali ont été accueillis à l’Est de la Mauritanie pendant la crise déclenchée en janvier 2012.

 Au-delà de la coopération  avec la CPI, Mme Bensouda a  salué les efforts de la Mauritanie dans « la lutte contre le terrorisme, l’impunité, la corruption  et pour la bonne gouvernance ».

 

La Mauritanie n’a pas ratifié le statut de Rome créant la CPI.

Accaparement des terres : la résistance continue

Arrestations, à Thiambène d'une dizaine de personnes dont des femmes en majorité

 

Une dizaine de personnes, habitant au village de Thiambène, près de la ville de Rosso, dans le sud du pays, ont été appréhendées dimanche 24 mai par la police de Tékane, a affirmé le président de l'Union Nationale des Rapatriés du Sénégal, Ibrahima Amadou Ndiaye, à CRIDEM.

Solidarité avec les détenus Noirs mauritaniens d’Aleg. 

Kawtal Ngam Ƴellitaare (KNY) : Communiqué

 

 La situation des détenus de la marche contre les expropriations foncières et l’esclavage foncier, Messieurs Djibi Sow, président de Kawtal Ngam Ƴellitaare, Brahim Ould Bilal et Biram Oud Dah Ould Abeid, respectivement vice-président et président de l’IRA, ne cesse d’empirer depuis leur extraction de leurs juridictions naturelles à Rosso par un transfert arbitraire à la prison d’Aleg.

Nidal Birama, par Oumar Débé

 

« Une pensée pieuse à ma petite sœur Bébé Sao, qu’Allah lui ouvre grand les portes du paradis ».
Vous conviendrez avec  moi qu’il ne peut pas y avoir de classement dans l’échelle de la pratique de l'esclavage.
L’ignominie de la pratique de l'esclavage est condamnable dans sa globalité

Ma terre ma vie, un film sur l'accaparement des terres en Mauritanie

Destruction d’un puits pastoral fraîchement réhabilité à Wouro Demba Coumba/Barkèdji par des individus inconnus.

Ce puits pastoral est situé dans un espace vital entre le village Peulh de Dar Salam Wodabé et la localité de Rweîmdi Mohameden Outhmane à 35 kilomètres de Boghé dans la commune de Ould Birome. A en croire Abou Demba Bâ qui a installé son campement prés du puits, cette infrastructure a été construite à cet endroit là depuis 1986.

ACTUALITES/ Opinions.

Le «complot peul  » : sauvons la Guinée de ses vieux démons, par Pr Aboubacry Moussa LAM.

Pr Aboubacry Moussa Lam, Historien.

Human Rights Watch, dans un rapport de 2011consacré à la Guinée et mis en ligne (voir le lien : http://www.campboiro.org/bibliotheque/hrw/vecu-dans-obscurite/vecu-dans-obscurite.html#sekou-toure-regne-terreur) note :

Les exactions perpétrées pendant le règne de Touré ont essentiellement été liées à la réponse apportée par l'Etat à de nombreux complots −considérés pour la plupart comme étant de pures inventions −visant à renverser le régime. Selon des experts universitaires et des historiens, Touré s'est servi des complots pour détourner les critiques dirigées contre son régime et sa politique socioéconomique et pour éliminer ses opposants réels ou perçus comme tels.

ACTUALITES/ Vie du mouvement.

Les Flam à la fête de l’humanité Gironde 2015 : Mission accomplie.             

La section des forces de libération africaines de Mauritanie (Flam) – Europe de l'Ouest  a participé à la fête de l’humanité organisée par la fédération de Gironde du Parti communiste français les 16 et 17 mai 2015 à Villenave D'ornon.

ACTUALITES/ Vie du pays.

Accaparement des terres de la vallée, le régime de Mohamed O Abdel Aziz ne recule pas.

Quelques mois après son accession à la présidence de la république, Mohamed O Abdel Aziz a fait de l’accaparement des terres des régions de la vallée du fleuve (Brakna, Trarza et le Gorgol) une de ses priorités politiques. Ganki dans la région du Gorgol a été la première cible du gouvernement Mauritanien qui a attribué 25 hectares de terres de culture à une société multinationale arabe contre l’avis générale de la population de cette contrée.Les appétits des multinationales s’orientent alors vers les régions Trarza et du Brakna, dans les communes de Lixeîba, Darel Barka, Darel Avia, Ould Birome, Boghé, Aéré M’Bar, El Vrah, Bababé et M’Bagne. Après une tentative visant 50 000 hectares englobant de nombreuses communes comme Lixeîba, Darel Barka, Darel Avia, Ould Birome et Boghé, l’Etat Mauritanien accorde finalement une superficie de 31 000 hectares au groupe Saoudien « Rajii, située dans entre la commune de Lixeîba et celles de Darel Barka et de Ould Birome dans la région du Brakna.

Rien de nouveau sous le soleil mauritanien, (Mondafrique).

Ould Abdel Aziz a, finalement, tenu sa conférence de presse, mardi dernier 5 Mai. La deuxième en un mois et quelques jours. Sévèrement recalé à son premier oral, notre guide éclairé s’étant trouvé, rapidement et avant même le début des questions, étranglé par la colère, le second ne fut pas un succès. Sa seule raison d’être est de tenter d’effacer l’image, désastreuse, laissée par la précédente rencontre, avec quelques journalistes triés sur le volet.

ACTUALITES/ Monde.

Hommage: (19 mai 1925 – 21 février 1965) : Malcolm X aurait eu 90 ans.

Malcolm Little devenu Malcolm X, est né le 19 mai 1925 à Omaha. Son père Earl était pasteur de l’Église baptiste et militant de la Universal Negro Improvement Association, fondée par Marcus Garvey (pasteur d’origine jamaïcaine et qui préconisait le retour des Noirs d’Amérique vers l’Afrique). Sa mère Louise était d’origine antillaise et avait la peau très blanche. En effet, sa mère avait été violée par un blanc et elle détestait son teint blanc.

ACTUALITES/ Opinions.

Hier, aujourd’hui, demain ou la douloureuse métamorphose, par BOYE Alassane Harouna.

Manifestement il est difficile de se défaire de certaines filiations politico-idéologiques, de tuer la figure tutélaire. Il est visiblement pénible pour certains d’assumer certaines ruptures politico-organisationnelles ; et quasiment impossible d’enterrer certains symboles… Quand l’ombrage de l’ascendance rend pénibles l’affranchissement du « moi » et la visibilité de la descendance, on assiste à l’évocation sans cesse de l’ancêtre ; comme pour se parer du prestige de celui-ci pour faire admettre sa propre existence et imposer sa crédibilité. Lorsque l’on peine à devenir, à se construire une identité politique, se souvenir de ce que l’on fut et de qui l’on tient ce que l’on est, politiquement s’entend, relève de la sagesse. Mais la pédagogie politique en prend un coup fatal, du fait de cette espèce d’ambivalence qui suscite l’amalgame ainsi distillé : il n'est pas commode de savoir qui est qui en raison des va-et-vient incessants entre le passé et le présent — qui n’arrive pas  à se faire accepter.

ACTUALITES/ Vie du mouvement.

Déclaration des Flam à l’occasion de la fête de l’humanité de Villenave D’ornon 2015.

Section Europe de l’Ouest


MAURITANIE :  DU RACISME VERS UN 2° GENOCIDE PROGRAMME

ACTUALITES/ Vie du pays.

Education nationale: les différentes réformes scolaires qui ont divisé les mauritaniens.

Dans le cas de l’éducation, on pourrait dire que nous avons jusque-là continué à casser des œufs mais sans faire d’omelette. Des générations ont été sacrifiées depuis 79 et, chose plus grave, pendant 20 ans elles furent formées parallèlement.

Mauritania: Slavery's last stronghold.

ACTUALITES/ Culture.

Le « Magno Kompe », une tradition ancestrale Soninke malmenée par l’immigration et la modernité.

Au-delà de son caractère religieux, le mariage obéit à un rituel bien spécifique chez les Soninké. Autrefois, en pays Soninké, les différentes étapes du mariage étaient respectées à la lettre. De la promesse du mariage matérialisée par le franc symbolique (Tamma) à l’accord définitif du mariage ( fuute ), les époux respectaient scrupuleusement les règles qui régissent leur « statut » de  futurs mariés. Ils ne se voyaient pas en privé. Leurs fréquentations étaient contrôlées. Point de contact entre les futurs époux. Les familles respectives se chargeaient des préparatifs du mariage. Généralement, quand la somme matérialisant l’accord définitif ( fuute ) était payée, on fixait naturellement une date pour le mariage. De chaque côté, les familles des futurs mariés fêtent en grande pompe l’heureux événement.

ACTUALITES/ Portrait.

Ibrahima Khassum BA: Portait d'un combattant de la liberté.

Feu camarade Ibrahima Khassum BA

Ibrahima khassum Ba est né en juillet 1945 à Bababe où il fit ses études primaires de 1951 à 1960. Il fut envoyé au collège de Kaedi en 1960 où il obtint son brevet d’études du 1er cycle en 1965.

Après sa formation à l’école nationale des instituteurs de Nouakchott, il enseigna dans le primaire jusqu’en  1970. Il fit une formation à l’école nationale d’administration d’où il sortit avec le grade de contrôleur des  douanes, métier qu’il exerça jusqu’à son arrestation en septembre 1986.

ACTUALITES/ Vie du mouvement.

Assemblée Générale Extraordinaire des FLAM Section Europe.

Le samedi 2 mai deux mille quinze s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire de  la section Europe de l’ouest des FLAM (Forces de Libération Africaines de Mauritanie) à Champigny sur Marne sous la présidence de son Secrétaire général Monsieur Cheikh Oumar Bâ.

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour.

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer