Arrestations, à Thiambène d'une dizaine de personnes dont des femmes en majorité

Toutes ces personnes arrêtées sont des rapatriés du Sénégal", a expliqué M. Ndiaye.

"Ces arrestations toucheraient près de 18 personnes dont 11 femmes. A l'heure actuelle (mardi, 17h TU), elles sont toujours détenues à la Brigade de la Gendarmerie du Bac de Rosso. Depuis trois jours, elles sont gardées là-bas. Deux hommes, après une audition de la gendarmerie, ont été libérés ainsi que deux femmes en état de grossesse", a déclaré à CRIDEM Mbaye Sèye, un proche parmi les personnes arrêtées.

"Ces personnes ont été arrêtées pendant qu'elles cueillaient des mangues dans un champs", a précisé M. Sèye, ajoutant que ce "champ" faisait partie d'une surface agricole de 35 ha, aujourd'hui objet de litige entre les personnes détenues et une autre famille.

Selon une source proche des familles, elles devraient être présentées devant le Tribunal de Rosso.

Régulièrement, des organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent la spoliation et l'accaparement des terres dans la vallée du fleuve Sénégal.

Source: Cridem

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer