Pourquoi le général Ould Abdel Aziz reporte sa visite officielle en Égypte après la découverte d'un énorme trafic de drogue. Serait-il impliqué?

Selon des sources d’Alakhbar, le président mauritanien a reporté une visite officielle qu’il devait effectuer en Egypte après un nouveau rebondissement dans l’affaire de trafic de drogue par la Mauritanie.

Mohamed Ould Abdel Aziz devait se rendre au Caire sur invitation de son homologue Abdel Fatah Al-Sissi.

L’armée et les forces de sécurité mauritaniennes sont en alerte, ont renseigné les sources.

Dimanche soir, le chef de l’Etat mauritanien s’est réuni avec le chef d’état-major des armées, le directeur de la Sûreté nationale, le chef d’état-major de la gendarmerie et le directeur des renseignements après que de hauts responsables du pays sont cités dans l’affaire
(Mauritanie: le directeur de la Sécurité politique serait impliqué dans plusieurs affaires de drogue


Il y a eu un nouveau rebondissement dans l’affaire de trafic de drogue qui passe par la Mauritanie après des révélations faites par un Vénézuélien détenu en Mauritanie, depuis décembre de l’an dernier, pour trafic de drogue.

Le détenu vénézuélien a livré des détails sur le transport de grosses quantités de drogue de la Colombie en passant par la Mauritanie et par le Sénégal.

Le Vénézuélien a également reconnu son implication directe dans l’affaire de l’avion rempli cocaïne qui s’était posé sur Kidal au nord du Mali, en 2009, avant d’être incendié. L’appareil serait aussi passé par le Sénégal et le Cuba.

La sécurité mauritanienne avait arrêté, il y a quelques jours, une trentaine de personnes accusées de trafic de drogue. Elles étaient à bord de plusieurs véhicules en provenance du nord du pays.

Sidi Mohamed, fils d'un ancien président mauritanien Mohamed, qui a passé sept ans de prison ferme au Maroc pour trafic de drogue, avait été aussi arrêté samedi dernier à son domicile à Nouakchott.
(La Mauritanie, "une plaque tournante du trafic de drogue" dans le Sahel)

 

Lire également.



Source: 
alakhbar.info

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer