Sénégal: les réfugiés mauritaniens interdits de commémorer l’événement de 89.

"Nous avons pris les précautions d'informer les autorités depuis le 14 mars (…) aussi bien qu'au niveau du Ministère de l’Intérieur qu’au préfet de Dakar  et que se soit une manifestation pacifique (…)  pour formuler des prières et attirer l’attention de la communauté internationale sur la situation en Mauritanie", a expliqué Ajouma Cissoko, coordinateur des associations des refugiés mauritaniens au Sénégal. Il était interrogé par la radio privée sénégalaise RFM.

 

Ajouma Cissoko a déploré "surtout la manière de déporter ses propres citoyens parce qu’ils sont noirs parce qu’ils sont Poular, Soninké ou Wolof, pour essayer de déformer l’histoire en disant que la Mauritanie est un pays arabe et que ses populations noires sont des Sénégalais venus s’établir comme des migrants en Mauritanie, c’est un crime".

 

Source: ALAKHBAR (Nouakchott).

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer