CULTURE.

LE Pekan chez les Subalbe

Le pékan, cette forme poétique de la littérature orale pulaar, n’est pas seulement des chansons ou du folklore qui met en divertissement son public mais il est plutôt une science, du mysticisme et aussi de la littérature. Dans les lignes qui vont suivre, nous essayerons d’abord d’expliquer qu’est-ce le pekaan, ensuite de donner ses origines, de plus son importance dans la société pulaar et enfin son évolution.

Qui était El Hadji Mamadou Moussa LY de Dara Halaybé?

El Hadji Mamadou Moussa LY, fils de Thierno Moussa Saïdou Ciré et de Sokhna Maïram Dado, est né en 1887 à Fossé, près de Nioro du Sahel, en République du Mali.
Son père, Thierno Moussa Saïdou Ciré faisait partie des compagnons de Cheikh Oumar Foutiyou TALL, mais exerçait également une mission d’enseignement du Saint Coran au profit des populations et des nouveaux adeptes.

La révolution des marabouts torodo contre l’esclavage

Au dix-huitième siècle, la révolution des marabouts peuls de la région du Fouta Toro (actuels Sénégal et Mauritanie) a permis de mettre fin, dans la région, à la traite des esclaves européenne et des razzias esclavagistes par les Maures.

Au cours du 18ième siècle l’Afrique de l’ouest était secouée par la traite négrière vers les Amériques et toutes sortes de razzias pillant richesses matérielles et humaines vers le Nord.

le génocide voilé, de Tidiane N'Diaye : enquête historique sur la traite négrière arabo-musulmane

Enquête historique sur

la traite négrière arabo-musulmane

compte rendu de lecture : Michel RENARD

Paru une première fois en 2008, l’ouvrage de Tidiane N’Diaye, connaît une deuxième vie avec son édition en poche depuis février 2017.

Son sujet ? La traite négrière arabo-musulmane qui dévaste l’Afrique depuis les tout débuts de l’expansion de l’islam (VIIe siècle de l’ère chrétienne) jusqu’au XXe siècle, voire jusqu’à nos jours avec ses ultimes métamorphoses au Darfour ou dans certaines zones du Proche-Orient, de la Libye et de l’Afrique sahélienne particulièrement en Mauritanie.

Hampâté Bâ, le Soufisme, et les mystères de l’Afrique

Dans le livre « Vie et enseignement de Tierno Bokar » Hampâté Bâ raconte la vie de son maître surnommé « Le Sage de Bandiagara », sa vie auprès de lui et son enseignement.

Hampâté Bâ(1), a été initié dans la voie Tidjaniya, une voie soufi provenant d’Algérie avec un grand rayonnement en Afrique noire occidentale.

Seïdina Ahmed Tijani est le fondateur de cette voie soufi, que Tierno Bokar a enseigné savamment à Hampâté Bâ. Cette voie est née de l’éveil reçue par son fondateur en 1782, après son pèlerinage à la Mecque,: « le Fath El Akbar ».

Les sites de mémoire de Djowol, benjamine des villes anciennes de Mauritanie

Djowol la rebelle et benjamine des villes anciennes de Mauritanie.
Tu es Benjamine de par ta date de reconnaissance (2015) par l’état Mauritanien comme ville ancienne de Mauritanie. Tu aurais dû l’être depuis par la richesse de ton histoire, la pluralité et la diversité de tes sites de mémoire…

FLAM, un poème engagé de notre camarade Ibrahima Aly DIA

FLAM

 

Fedde feeñnunde fenaande fuuyɓe fawaande e ɓaleeɓe Muritaninaaɓe

Laamoriiɓe lelnude laabi leeebtooji ɗiin leƴƴi

Afriknaaɓe askiraare amdu e leñamleñaagu

Muritaninaaɓe muumniraaɓe petelaaji e dummbirdhe

 

FLAM

Fedde firtunde fenaande furɗunde furtiinde e

Leydi lemtuuna to laamu lammungu luuɓngu no lakunta

Aawaseengu añamleniingu aaɓtareengu huccinaangu e ɓaleeɓe

Muritaninaaɓe mooliɓe e goonga mogginiiɓe tawi kulaani canyu laamu safalɓe

Plaidoyer pour l’enseignement de l’œuvre du chef de guerre, Thierno Souleymane Baal

L’historien sénégalais, Iba Der Thiam, et le mathématicien Mamadou Youry Sall, soutiennent que ‘’la vie, l’œuvre, la vision, les tactiques et les modes de gouvernance’’ du chef de guerre, Thierno Souleymane Baal, une grande figure du Fouta Toro (Nord) du 18eme siècle doivent être enseignés aux générations actuelles.

Bien avant Boutilimit, la première école toubab en Mauritanie fut à Kaédi...

Ce n’est que 12 ans plus tard, qu’une école toubab vit le jour en terre maure : « L’implantation de l’école moderne en Mauritanie ne s’est pas faite sans difficultés majeures. Pour ce pays, qui est à 100% musulman, l’enseignement de la langue française était synonyme de renonciation à l’islam et aux valeurs mauritaniennes. C’est pourquoi le français a été accueilli froidement en terre mauritanienne.

La Vie et l’œuvre de Thierno Seydou Nourou TALL

Thierno Seydou Nourou Tall est né en 1862 à Nioro du Sahel (République du Mali). Descendant par sa mère, Aïssatou Kamissoko de Soundiata Keita, le fils de Nourou a été élevé dans la rigueur morale et la pure tradition studieuse et de noblesse qui caractérisent les descendants de Cheikh Omar Foutiyou Tall. Intelligence très vive, courage, endurance, finesse de l’esprit, vaste culture arabo-musulmane, générosité, grandeur d’âme, fidélité à l’amitié, sainteté, tels sont les traits caractéristiques de sa personnalité. C’est très jeune qu’il entreprit ses études coraniques et théologiques qui le menèrent de Médine Khasso à Tivaouane en passant par Boghé et Saint-Louis, toujours à la quête de plus de savoir, de plus de sagesse, de plus d’humanisme

Sur les traces du leader de la Révolution du Fuuta : Ceerno Sileymaani Baal (1720-1776)

Ce film documentaire est une tentative pour retracer la vie et l'oeuvre du leader de la Révolution du Fuuta : Thièrno Souleymane Baal (1720 - 1776).

Ousmane Dia ce sénégalo-mauritanien n'est pas né artiste mais l'est devenu ; un parcours atypique et suggestif

Il était petit commerçant en Mauritanie puis la situation politique l'a poussé à quitter son pays et sa famille.

L'homme est grand et élégant avec sa barbichette blanche, il sait écouter et parler de lui et de son métissage.

Il arrive en France et fait une formation : peintre dans le bâtiment.
Les murs sont plus grands que les tableaux des artistes, mais suivons Ousmane et le hasard des choses.

Premier aperçu sur les cultes des Soninké émigrés au Mande

A la suite de la diaspora qui suivit la chute de l’Empire du Ghana les Soninké émigrèrent vers le sud et peuplèrent notamment les régions riveraines du Niger. Implantées très anciennement dans la région du Mandé, certaines familles soninké, relevant du clan Kagoro, y avaient transporté leurs cultes en même temps qu’ils devenaient « maîtres de la terre » dugu kolo tigi. Ces divers cultes, kɔnɔ, bɛmba, sɔda, etc. sont encore en vigueur aujourd’hui ; ce sont eux qui contribuent à affermir la cohésion sociale et la solidarité économique qui lient les membres de ces diverses familles, et à leur conserver leur spécificité, bien qu’elles aient été intégrées, sous le règne de Soundiata, aux groupes ethniques relevant de l’empire du mali.

Le mot Bambara signifie ceux qui ont refusé d’être dominés

Bambara, ou Banmana (de Ban refus et Mana, Maître. Ce qui voudrait dire « ceux qui ont refusé d’être dominés ») ou Bamanan, homme des crocodiles.Le bambara est la langue véhiculaire du Mali où il n’y a pas une région où il n’est pas compris. Au Mali, les Bambara constituent le groupe ethnique le plus important avec 35 % de la population (1 700 000), mais on rencontre aussi des Bambara au Sénégal, en Burkina Faso, en Mauritanie, en Côte d’Ivoire.

Licence verbale et mouvements contestataires chez les Haal pulareeɓe du Fuuta Tooro Almudaagal ngay et Cooloyaagal(1) par  Ibrahima Abou SALL

Siley Gey (à gauche) et Demmba Jallo (à droite), Dakar, 1970

L'exemple de deux « mouvements contestataires », le Almudaagal ngay et le Cooloyaagal, qui se sont imposés pendant un temps chez les Haal pulareebe (Mauritanie-Sénégal), montre que l'usage de l'injure peut jouer un rôle important alors même qu'il fait l'objet d'une forte réprobation par toute la société. Cependant, les deux mouvements n'émanant pas des mêmes couches sociales - l'un était issu des statuts sociaux détenteurs des valeurs et de la morale de la société, l'autre des statuts considérés comme inférieurs -, cette distinction se manifestait notamment par une différence dans l'usage de l'injure.

Mariama Bâ, Essentiellement mère

Ce 17 avril 2016, la romancière sénégalaise Mariama Bâ aurait eu 87 ans. Mais 35 ans après sa mort, très tôt arrachée aux siens et aux lettres africaines, elle demeure toujours d’actualité. Elle est née le 17 avril 1929 à Dakar. Et s’appelle Mariama Bâ.

Les Sarakolles du Guidimakha

Nous vous présentons une série d’articles sur les Soninkés (appelés aussi Sarakollé), importante composante du Peuple mauritanien. Ces documents doivent servir à mieux connaître les peuples et peuvent contenir des erreurs susceptibles d’être corrigés. Nous lançons donc un appel à témoignage.

Nous avons repris les sources telles qu’elles nous ont été livrées. Les bibliographies vous seront fournies ultérieurement.

 

 

Tidiani  HANE éternellement vôtre

Feu Tidiane Hane

Tidiane Elimane Sambarka Elimane Mamadou Ahmadou Racine Mouktar a vu le jour en 1955 à Saré Gamadi Tés tôt, il découvrira le Secret Majestueux du Coran. Homme intelligent, ses études furent couronnées de succès. Après son obtention de l'entrée en sixième et du CPE, il quitta la terre de ses aïeules, à l’époque le Fouta d'alors comptait peu sinon rarement de collèges et de lycées.

Monénembo chante l’épopée des Peuls

Plus de dix années de travail ont été nécessaires à l'écrivain guinéen pour raconter cinq siècles d'une histoire tourmentée à travers l'Afrique de l'Ouest.

« Si tu veux trouver le Peul, cherche du côté du fumier » ; « Si dans la nuit noire une femme se vante de sa beauté, attends que vienne le jour avant de faire ses éloges » ; « À chacun sa part, c’est ainsi que le bon Dieu a créé le monde : la robe rayée au zèbre, la bêtise au Mandingue, les moeurs cinglées au Peul ! »

Généalogie en Afrique de l’Ouest : la naissance d’une passion, Madame Madina Touré

Nous sommes toujours très fiers de présenter sur notre blog les histoires et recherches de nos utilisateurs. Cette semaine, voici l'histoire de Madame Madina Touré, une utilisatrice mauritanienne de MyHeritage dont l'arbre généalogique et les recherches sur ses racines nous plongent dans l'histoire de l'Afrique de l'Ouest :

Festival international Soninké 2016 : Bamako au rythme de la culture Soninké Par Le Républicain - 26 Fév 2016

La 4e édition du festival international Soninké(FISO) a démarré hier, jeudi 25 février 2016, à Bamako. A cet effet, une cérémonie grandiose a réuni les soninkés venus des quatre coins du monde au Stade Modibo Keïta de Bamako. Discours, défilés, chants et danses soninkés et parade de chevaux ont émaillé le lancement de cette grande rencontre de la grande famille Soninké qui veut œuvrer pour une promotion afin d’en assurer la transmission aux générations futures.

La confrontation entre culture et foi dans l'Afrique coloniale : une aventure ambiguë cheikh Hamidou KANE

Qu’une confrontation puisse opposer culture et foi entre un envahisseur étranger et un peuple conquis est effectivement la situation que j’ai décrite dans L’Aventure ambiguë, à propos de la conquête du Pays des Diallo bé par l’Occident colonisateur. Le conflit entre ce qui est de l’ordre du religieux et ce qui est de l’ordre du laïque est, sans aucun doute, l’élément le plus structurant du livre puisqu’il se manifeste à toutes les étapes du récit de la vie de Samba Diallo, puisqu’il revient dans la plupart des scènes dialoguées qui ponctuent le texte et gouvernent même la composition de ce roman.

Cinéma : Un film sur le conflit sénégalo-mauritanien

''Tribunal du Fleuve''. C'est le titre d'un long métrage qui sera bientôt porté sur l'écran par le jeune cinéaste sénégalais Alassane Diago. Nous l'avons croisé sur les rives du fleuve Sénégal, sillonnant les camps de réfugiés mauritaniens, la caméra en bandoulière.

Pièce de théâtre : Drame dans la cour d'Almamy

« Drame dans la cour d’Almamy », est une pièce de théâtre de cinq tableaux qui retrace l’opposition d’une famille régnante féodale, aux idées avancées de leur héritier de fils, Birama qui est amoureux d’une esclave.
 

Livre: La Mauritanie et le système beydane, Pour des valeurs et des symboles neutres de Mamadou MAR

Ce livre retrace succinctement l’évolution de la Mauritanie et décortique le système beydane et les dérives qu’il a entraîné dont notamment l’exclusion des couches noires de la population du Pays pour l’instauration d’un racisme et d’un esclavage sans nom. Il propose aussi des solutions qui méritent dêtre étudiées car susceptible de servir de piste de réflexion à un règlement de la crise mauritanienne qui, si elle n’est pas résolue, entraînerait à terme l’implosion et la disparition du pays.

 

Penda Sarr de Ŋawle, une femme hors du commun!

La Commémoration  de 08 mars nous donne une occasion de glorifier toutes ces vaillantes femmes qui œuvrent inlassablement pour le développement économique, politique, culturel et social de nos pays et  participent ainsi à la bonne marche de nos sociétés.
 Ces femmes qui jouent un rôle prépondérant dans toutes les sociétés humaines et qui en constituent les gardiennes sûres  et intergénérationnelles  du substrat culturel et traditionnel de chaque communauté.

RELLA ou Les voies de l'honneur de Tene Youssouf Gueye

En Afrique, les mariages sont toujours prétextes à de grandes concentrations humaines accompagnées de festivités d’une ampleur incontrôlable. En maints cas, ils atteignent une dimension rituelle. Mais, alors, le rite se confond avec le folklore. Et le folklore, qui est la partie visible de l’iceberg, est devenu pâture de roman.

Non à l'impunité des crimes de génocide en Mauritanie:

Faire de la journée du 28 novembre, Jour de Deuil :

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer