Ousmane Dia ce sénégalo-mauritanien n'est pas né artiste mais l'est devenu; un parcours atypique et suggestif

Il était petit commerçant en Mauritanie puis la situation politique l'a poussé à quitter son pays et sa famille.

L'homme est grand et élégant avec sa barbichette blanche, il sait écouter et parler de lui et de son métissage.


Il arrive en France et fait une formation : peintre dans le bâtiment.
Les murs sont plus grands que les tableaux des artistes, mais suivons Ousmane et le hasard des choses.
Ousmane est tombé malade, il se fait opérer des genoux et pour ses soins il est accueilli dans un centre de rééducation. Ousmane n'aime pas croiser les bras et regarder le temps qui passe.


Dans cette structure il y a des ateliers divers et c'est tout naturellement qu'on lui propose de participer et il choisit la peinture pour passer le temps.


D'une certaine façon Ousmane retourne à ses amours puisqu'il s'agit de pinceaux, de peinture et de surface mais là ce sera sur une plus petite surface sur un chevalet qu'il va commencer son apprentissage. Il est assidu à l'atelier et démontre un certain talent.


A l'issue de son séjour dans ce centre de réeducation Ousmane retrouve l'usage de ses jambes mais aussi il acquiert une finesse dans la gestuelle pour peindre des tableaux hauts en couleurs et réalistes.


Ce jeune homme sur un âne n'est-ce pas l'appel du champ, et l'âne comme moyen de transport commode ?

Ousmane a participé à un forum sur le Vivre ensemble dans le 15 ème arrondissement et ses tableaux avaient attiré beaucoup de curieux.


Un artiste prometteur que vous rencontrerez lors des conférences, des activités interculturelles mais surtout on lui souhaite de pouvoir exposer et accrocher ses œuvres dans une galerie permanente.


Nous devons et pouvons aider nos concitoyens de la diaspora à se réaliser, à s'exprimer pour être plus visible et qui sait à pouvoir vivre de leur talent.


Quand nous avons des cérémonies, conférences, forum, soirée de gala, ambassades, consulats, banques, sociétés, collectivités , institution, centres culturels, maisons de quartiers, etc, vous pouvez inviter des artistes à accrocher leurs œuvres, c'est à la fois une décoration mais aussi une mise en relation.


C'est d'ailleurs la meilleure façon d'occuper l'esprit des gens à autre chose que de polémiquer sur le sexe des anges.

Il faut instruire le regard et l'esprit et notre artiste Ousmane DIA nous attends avec talent et modestie.


Je remercie mon ami Yaya DIANKA de me l'avoir présenté lors du forum organisé par Mohadi DIALLO, C KOSSA et autres dans le 15 ème arrondissement.

 

Merci de lire cet entretien de 2013 qui parle si bien de Ousmane DIA

A Paris se tient une exposition artistique , Boolumbal est parti rencontrer Mr Ousmane Dia, artiste peintre Peulh Mauritanien de 55 ans. L'artiste Mauritanien est sélectionné pour exposer ses toiles à la mairie de Paris, dans le deuxième arrondissement du 16 au 31 mai 2013.

 

Boolumbal : Faites nous une petite présentation de l'artiste.

 

Ousmane Dia : Je suis mauritanien originaire de Fondou dans le département de M'bagne dans la région de Brakna au sud de la Mauritanie. Je suis issu d'une modeste famille de cultivateur et éleveur.

 

Boolumbal : Parlant de votre parcours, comment êtes-vous devenu artiste peintre ?

 

Je suis devenu artiste peintre par accident, ça n'a jamais été mon rêve. Après une opération chirurgicale, le médecin m'a fait participer à des ateliers de peinture, et finalement j'ai décidé de prendre le pinceau.

Boolumbal : comment qualifieriez-vous vos œuvres ? Quelles sont vos inspirations ?

 

Écoutez, un peintre c'est comme un écrivain, mes œuvres sont totalement réalistes, je veux jeter sur ma toile,le moment, la chaleur, le sentiment et les couleurs qui traversent mon esprit au moment l'acte artistique.
Je m'inspire sur l'actualité politique de mon pays (la Mauritanie), de la nature et de mes voyages.

 

Boolumbal : Quels sont vos projets artistiques prévus?

 

Oui, je vais continuer avec des expositions, j'espère trouver rapidement une galerie permanente pour exposer mes œuvres.

 

Source:boolumbal.org

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer