Photos quelques génocidaires mauritaniens en liberté

Commissaire Mohamed Ould Deddahi- Directeur de la sûreté d´Etatdans les années 80 et 90, un criminel en liberté

Deddahi Ould Mohamed Ould Abdallah est l'ancien commissaire directeur central de la sûreté de l’état. Cousin de l'ancien président de la république islamique de Mauritanie, le génocidaire Maouiya Ouls Sid'Ahmed Taya, il prend son autorité et sa fierté de son milieu tribaliste et du soutien de l’ensemble de Smassid

Ely OULD DAH, Portrait du bourreau de Jreida

Le capitaine Ely Ould Dah, d'ethnie Haratine, de la tribu Zombotti, est natif la région de Rosso au Sud de la Mauritanie. Avant les faits incrimines de 1990 et 1991, il occupe le poste de chef de section au 2eme Bureau de l'armée. Des le début des arrestations des Negro-mauritaniens, il devient chef du secrétariat mobile au 2eme Bureau de l'armée. A ce titre, il a pour mandat non seulement de transmettre les ordres issus de sa hiérarchie aux chefs des différents sites militaires (les ordres émanent de la présidence – du chef de l'Etat et de son Directeur de cabinet – et sont transmis aux chefs d'Etats-Majors qui le relayent eux même a leur 2eme Bureau) mais aussi de rendre compte quasi quotidiennement a sa hiérarchie de l'exécution des ordres.

Le général - criminel Ould MEGUETT, un des principaux assassins de soldats noirs mauritaniens à Inal

Il est l' auteur de l'assassinat de plusieurs soldats, officiers et sous noirs dans le camp militaire qu'il commandait. Selon lui les prisonniers qui sont morts l'ont été suite à "des maladies diarrhéiques ' et que "l'histoire de la pendaison à Inal est mensongère.

 

Mahamadou Sy est définitif. Le colonel Ely Vall etle  général de l'armée actuelle Ould Meguett ont été personnellement impliqués dans la disparition d'au moins un homme - Abdoulaye Tambadou - qui a également été interné à Inal.Dans son livre, Mahamadou Sy explique comment puis capitaine Ely Vall a visité le camp de la mort pour ramasser le prisonnier marquée:


"... La porte s'ouvre. Lieutenant Yazid Ould Moulaye Ely pénètre dans la chambre. Il est suivi par les trois capitaines Sidina, Ely Vall et Meguett. Ils ne posent pas de questions.Ils nous regardent avec mépris. Après une brève discussion, le capitaine Meguett nous dit qu'ils prennent Abdoulaye Tambadou avec eux ... "

Mohamadou Sy plus tard se poursuit:

«Nous [les prisonniers] tout pile en place par la fente de la porte de le voir être emmené. Je vois le capitaine Sidina chargement d'une kalachnikov et en plaçant le fusil par le siège du côté passager. Mon coeur commence à battre plus vite, mais je donne un coup la mauvaise pensée de ma tête. L'ensemble du groupe d'officiers pénètre dans le véhicule. Quelques minutes plus tard, le petit avion vole au-dessus de la base et disparaît .... "

Le jour était de 6 Décembre 1990. Le corps de Abdoulaye Tambadou et celles de centaines d'autres n'ont jamais été retrouvés.

 

Le criminel Sid'Ahmed OULD BOILIL (photo à diffuser), commandant de la région militaire de Nouadhibou, responsable de la mort de près de 300 militaires noirs mauritaniens à Inal

« Le 10 décembre, les prisonniers, à qui on a épargné, la pendaison et les supplices de l’écartèlement par deux pick-up, et les scènes de tortures nocturnes, ont été surpris par la visite du tortionnaire Ould Boleil pour leur signifier que : « Ils ( tous ceux,près de 300 militaires noirs mauritaniens, qu'ils froidement massacrés ) n’ont subi que ce qu’ils méritent, mourir comme des chiens ».

Non à l'impunité des crimes de génocide en Mauritanie:

Faire de la journée du 28 novembre, Jour de Deuil :

Flam.

Suivre les Flam sur

Adherer